Paysage de campagne électorale

Ici et là avec quelques candidats

Pris au hasard de cette campagne électorale,marquée par une certaine indifférence de la population, voici quelques candidats qui se distinguent par la diversité de leur façon de se présenter aux électeurs. Des candidats pour les mairies de la capitale et de ses environs.

Marc Ramiarinjatovo, enta me une  campagne électorale à la mode américaine.

Marc Ramiarinjatovo, entame sa campagne électorale à la mode américaine.

Frapper fort. Dès la première journée, le candidat Marc Ramiarinjatovo a sillonné tous les fokontany de la commune d’Alasora, tôt dans la matinée jusqu’au coucher du soleil. Il a voulu refaire sa campagne lors de la conquête de la mairie d’Antananarivo en 2007 mais dans une circonscription plus petite. Une campagne électorale à l’américaine comme laisse entrevoir les posters de ce candidat. Reste à savoir si ses anciens administrés se souviennent de cet ancien maire. (Marc Ramiarinjatovo, candidat de la liste MDV, Madagasikara Vaovao, à Alasora, Antananarivo Avaradrano).

 

Harilala Ramanantsoa veut marquer sa différence avec le signe 2 différent de celui utilisé durant la Transition.

Harilala Ramanantsoa veut marquer sa différence avec le signe 2 différent de celui utilisé durant la Transition.

Timidement et marquer sa différence. Harilala Ramanantsoa a commencé sa campagne électorale timidement sur l’avenue de l’Indépendance. On remarque que cette femme d’affaires habituée des milieux feutrés pour les affaires de la Grande Braderie ne retrouve pas ses marques. Son numéro deux aussi la gêne et avec son comité de soutien il a fallu trouver une autre façon de montrer le numéro 2 avec les deux doigts pour se différencier du V de la Transition. (Harilala Ramanantsoa, candidate à la mairie d’Antananarivo ville, liste MadaVision)

 

Rado Ramparaoelina, candidat à Ampitatafika a mobilisé les jeunes, ces derniers prennent plaisir à sillonner les routes en terre de la commune

Rado Ramparaoelina, candidat à Ampitatafika a mobilisé les jeunes, ces derniers prennent plaisir à sillonner les routes en terre de la commune

Clin d’œil aux jeunes. Des motos qui sillonnent les petites routes dans la commune d’Ampitatafika en sillonnant les fokontany avec leur pavé et leur route en terre battue. Voilà une des innovations apportées par cette campagne électorale et ces nombreux deux roues qui circulent dans la ville. Et le maire sortant qui règle ses comptes avec ses adversaires. Il obtient aussi le soutien de la députée Tim d’Atsimondrano pour bien illustrer qu’il n’a pas volé sa désignation. (Rado Ramparaoelina, candidat Tim à Ampitatafika, Antananarivo Atsimondrano)

 

Nirina Andrianandrasanarivony avec le député Jaona Elite, tous deux non membres du HVM mais militent pour la victoire du HVM

Nirina Andrianandrasanarivony avec le député Jaona Elite, tous deux non membres du HVM mais militent pour la victoire du HVM

Opportunité. Je ne suis pas membre du parti HVM. Les responsables de ce parti m’ont contacté parce qu’ils savaient que je préparais ma candidature. Nous avons accordé nos programmes qui n’étaient pas trop éloigné. J’ai occupé toutes les fonctions administratives au sein de la commune du chef fokontany au poste d’adjoint au maire. Je pense qu’il est temps pour moi de demander la bénédiction des adminsitrés pour réaliser les projets qui feront avancer cette commune” telle est la déclaration de Nirina Andrianandrasanarivony, candidate HVM dans la commune d’Itaosy.

RRJ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s